La diaspora Algérienne

Près de 5 millions d’Algériens établis en France

Selon les chiffres officiels donnés par le ministère français des affaires étrangères, la France abrite la plus importante communauté algérienne à l'étranger. Elle est estimée à 900 000 personnes, dont près de 450 000 binationaux, c'est-à-dire ceux qui possèdent la nationalité algérienne et française. Cela dit ce chiffre n’inclut pas les sans-papiers ni les réfugiés. D’après quelques observateurs, il y aurait près de 5 millions d’Algériens sur le territoire français. Il faut savoir que l’immigration algérienne en France est très particulière puisque elle est liée au passé colonial. Cette immigration a débuté dans les années 1900-1905. Elle fut avant tout ouvrière, kabyle, et essentiellement masculine. Dès la fin de deuxième Guerre mondiale, un nouveau statut de citoyenneté est accordé aux Algériens, donnant notamment le droit à la libre circulation et un peu plus tard au regroupement familial. Pendant, les années 1990, le flux migratoire s’est multiplié par 10 créant un véritable rush. Aujourd’hui, beaucoup de ces Algériens créent de la richesse et occupent des postes à responsabilité dans le pays de Molière.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Entre 120 000 et 140 000 en Amérique du Nord

Si la France détient le record du nombre d’Algériens établis sur son territoire, il n’en demeure pas moins que l’Amérique du Nord, elle aussi présente une forte communauté notamment aux États-Unis et au Canada. C’est une immigration relativement récente : ce sont notamment des Algériens établis dans ces deux pays depuis les années 1970. Selon Hocine Khelfaoui, auteur d’un rapport sur la diaspora algérienne en Amérique en 2006 pour la commission européenne, ce sont au départ, des étudiants partis effectuer des formations supérieures aux États-Unis et au Canada. A la fin de leurs études, ils ont choisi de s’y établir. Selon Hocine Khelfaoui, à partir des années 90, l’émigration a pris une autre forme : les Algériens viennent dans ces pays pour des raisons économiques et sécuritaires, l’Algérie étant touchée par le terrorisme durant cette décennie 90. Toujours selon le même rapport, le nombre d’Algériens installés en Amérique du Nord est évalué entre 40 000 et 60 000 : un tiers au États-Unis, deux tiers au Canada. Le Québec continue d’être une terre d’accueil pour les algériens : pour les six premiers mois de l’année 2007, le Québec a accueilli 20 519 immigrants dont 20% d’Algériens, selon des statistiques officielles fournies par le Gouvernement fédéral du Canada. Cependant, selon quelques informations, ils seraient entre 120 000 et 140 000 Algériens en Amérique du Nord soit environ 110 000 au Canada, 30 000 aux USA et 2 000 au Mexique. Rien que pour le Canada, depuis cinq ans, l’Algérie se place au premier rang africain en matière de nombre d’émigrés qui choisissent le Canada. En effet, de 2001 à 2004, pas moins de 15 739 Algériens ont ainsi émigré vers ce pays.

Près d’un million d’Algériens dans les autres pays d’Europe

Les Algériens sont également présents dans d’autres pays d’Europe. Les consulats algériens dans les grandes capitales européennes donnent des indications concernant leur nombre. Cela a été le cas lors du dernier scrutin législatif du 17 mai 2007, ou les consulats algériens ont un nombre d’électeurs inscrits. Les listes électorales établies au niveau des consulats d’Algérie confirment que : 5 000 électeurs sont recensés en Italie, 14 000 en Espagne 19 997 en Grande-Bretagne. Cependant ces chiffres n’incluent pas nos compatriotes en situation irrégulière dans ces pays-là. D’après certaines informations, ils seraient environ 300 000 en Espagne, 50 000 en Italie, 13 000 en Suisse, 22 000 en Allemagne, 50 000 en Belgique et pas moins de 250 000 en Angleterre.

Peu d’informations dans les pays arabes

Les statistiques n’est vraiment le fort des pays arabes. D’où l’inexistence de chiffres officiels. Toutefois, certains observateurs avancent le chiffre de 12 000 Algériens en Tunisie, 11 284 au Maroc et près de 2 000 inscrits en Égypte. Les Algériens ne sont pas présents que dans les pays cités. Ils se trouvent un peu partout dans le monde mais aucune statistique officielle n’est disponible notamment en ce qui concerne les pays de l’Afrique noire, d’Asie, de l’Amérique latine et enfin du Moyen orient.